TPMS : qu’est-ce que le contrôle de pression automatique des pneus ?

Le TPMS (Tyre Pressure Monitoring System), ou système de surveillance automatique de pression des pneus, fait parti des innombrables dispositifs dédiés à la sécurité des véhicules automobiles actuels. Destiné à alerter le conducteur en cas de problème de pression de l’une des roues de sa voiture (défaut de pression, crevaison ou surpression), il est devenu obligatoire sur tous les nouveaux véhicules automobiles en 2015.

Quel est son mode de fonctionnement ? Quels sont ses avantages ? Le point sur le TPMS, qui équipe aujourd’hui tous les véhicules neufs vendus en Europe.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur l’entretien et le dépannage d’une voiture

TPMS : La réglementation européenne en bref

Depuis novembre 2014, les véhicules de tourisme nouvellement immatriculés en Europe doivent obligatoirement être équipés d’un dispositif TPMS. Ce système de contrôle automatique de la pression des pneus doit, selon la réglementation, proposer à minima :

  • la détection des problèmes de pression de vos pneumatiques (sur-gonflage ou sous-gonflage)
  • l’alerte conducteur (via affichage sur le tableau de bord clairement identifiable) de tout défaut de pression

Ce sont tous les véhicules de classe M1 (véhicules de tourisme offrant jusqu’à 8 places assises en plus du conducteur) qui sont concernés par le règlement européen n°661/2009 du 13 juillet 2009. En outre, les constructeurs ont l’obligation de mettre à disposition des pièces de rechange pour le dépannage rapide des différents modèles de TPMS.

Un capteur TPMS direct, ici monté sur une jante

Les différents types de contrôle de pression automatiques

Il existe sur le marché deux grandes familles de systèmes TPMS :

  • les systèmes TPMS directs : ils utilisent des capteurs électroniques installés directement à l’intérieur des pneumatiques, qui permettent de mesurer en temps réel la pression des pneumatiques. Deux types de capteurs sont disponibles sur le marché : les capteurs TPMS programmables (adaptables selon les modèles de véhicules par reprogrammation), et les capteurs TPMS préprogrammés (modèles constructeur)
  • les systèmes TPMS indirects : ces derniers permettent d’évaluer la pression des pneumatiques par une mesure extérieure complexe couplée à un calculateur électronique, le plus souvent couplé au système de freinage et d’antiblocage (ABS, ESP, ASR…)

Dans les deux cas, en cas de défaut, l’information est remontée au conducteur via un affichage sur son tableau de bord. Sur les modèles les plus récents, on peut lire en temps réel la pression et la température des pneus directement sur la console digitale face au conducteur.

TPMS : le contrôle de pression automatique des pneus

Les bénéfices et avantages du TMPS

Les dispositifs de type TPMS apportent de nombreux avantages, à bien des niveaux :

  • en terme de sécurité : en apportant un contrôle précis de la pression des pneumatiques, ils permettent d’optimiser le comportement du véhicule en matière de tenue de route et de freinage, des pneus sous-gonflés ou surgonflés pouvant générer des pertes d’adhérence problématiques et tromper les multiples capteurs électroniques des autres organes de sécurité, notamment en cas d’intempéries
  • au niveau de l’environnement : des pneus gonflés à une pression optimale mesurable grâce au TPMS, permettent de limiter la résistance au roulement, et donc les émissions de CO² tout en limitant tout excédent d’émission de particules fines liées à l’usure prématurée des pneumatiques
  • au niveau économique : des pneus bien gonflés empêcheront une usure prématurée de la bande de roulement, tout en optimisant la consommation de carburant (qui peut augmenter en cas de sous-gonflage)

Que faire lorsque le voyant TPMS s’allume ?

Que faut-il faire lorsque votre voyant de contrôle de pression des pneus s’allume sur le tableau de bord ? Voici la réponse, en vidéo !

Questions/réponses sur le TPMS

Retour haut de page