Covoiturage

On entend par covoiturage, l’utilisation d’un même véhicule par des personnes de foyers différents pour se rendre en un lieu identique ou emprunter un trajet commun.

Le covoiturage permet d’agir sur le nombre de véhicules en circulation et génère ainsi des avantages pour les particuliers, mais également pour la collectivité dans son ensemble.

  • Écologie : baisse de la pollution, réduction des problèmes de circulation et de stationnement, économies d’énergie.
  • Économie : réduction des frais de transport pour tous, des frais d’entretien et d’amortissement des véhicules, des frais d’entretien et d’aménagement de la voirie.
  • Solidarité : de nouvelles possibilités de se déplacer, des occasions de rencontre et de communication.
  • Sécurité routière : responsabilisation et application plus grande du conducteur, de par la présence de passagers ; moindre circulation…

Quelques chiffres :

  • 50 km par jour, c’est au minimum 1.000 € de carburant par an (voiture diesel, 7 L/100 km, 220 jours par an), soit le prix d’une semaine de vacances…
  • Une voiture moyenne dégage 153 g de CO2 par kilomètre, soit 7,65 kg pour 50 km, et environ 3 tonnes par an.

Covoiturage en Auvergne : quels sont les meilleurs sites ?

Aujourd’hui, il est possible de se déplacer librement en Auvergne. Afin de favoriser les déplacements dans cette région française, il a été mis sur pied le concept du covoiturage. Afin de satisfaire la demande, de nombreux sites spécialisés dans le…

Quelles sont les principales aires de covoiturage à Bordeaux ?

Le covoiturage est un voyage de longues distances pour un ou plusieurs personnes. Afin de réguler ce secteur en forte croissance, les autorités de chaque pays, secteur et ville ont pris des mesures pour assurer et accélérer le trafic des…

Comment trouver un covoiturage à Lyon ?

Vous avez l’habitude de rouler au quotidien et vous en êtes fatigué. Les frais mensuels ou annuels d’assurance, d’essence et d’entretien vous pompent, car tout ceci vous revient cher. Finalement vous décidez pallier ce problème en optant pour le covoiturage…

Quelle est la réglementation du covoiturage ?

Quelle est la réglementation en matière de covoiturage ? Quelles sont les règles à respecter, et les problématiques pouvant se poser en matière d’assurance ? Voici le point sur la question. Accident de trajet domicile- travail et covoiturage Il semble…

Où trouver un covoiturage gratuit à Toulouse ?

Il n’est plus difficile aujourd’hui de trouver un covoiturage surtout avec l’avancée et l’étendue des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ceci, parce qu’un simple geste sur internet et la demande sont satisfaits. Focus sur les endroits possibles…

Covoiturage à Paris : est-ce rentable ?

Récemment, plusieurs sont les plateformes de covoiturage qui ont vu le jour. Faut dire que partager sa voiture pour tout un trajet ou pour une partie du trajet a désormais révolutionné la façon de voyager Covoiturage de certaines personnes depuis…

Comment fonctionne le covoiturage en ligne ?

Ce service, souvent gratuit, permet de trouver des partenaires et de se réunir à plusieurs pour se déplacer à moindre frais : aller travailler, rejoindre le lieu d’études ou de formation, partir en week-end, se rendre à un rendez-vous ou simplement faire ses courses…

Votre annonce (offre ou demande) peut concerner des trajets réguliers ou occasionnels. Elle peut permettre de faire un trajet complet ou partiel avec un partenaire.

Il existe de nombreuses plateformes de covoiturage en ligne, proposant soit du covoiturage libre (sans frais liés à la gestion des mises en relation sur le site) soit du covoiturage payant.

Il faut préalablement trouver une plateforme en ligne correspondant à vos besoins ; si le célèbre Blablacar est (de loin) la plus utilisée, d’autres, plus régionales, permettent d’accéder à du covoiturage libre, c’est-à-dire gratuit pour la mise en relation (les usagers se partageant les frais entre eux). Le mode d’emploi est très simple :

  1. S’inscrire sur une plateforme, par internet ou téléphone, en ayant pris connaissance et accepté sa charte d’utilisation
  2. Ajouter ses trajets (si vous êtes conducteur)
  3. Rechercher un partenaire selon vos besoins

Les plateformes proposent généralement soit de prendre en charge les transactions financières (afin de sécuriser les paiements et éviter les arnaques), soit de calculer pour vous ce que vous devrez régler à votre futur partenaire de route.

Nos conseils pour débuter en covoiturage

Non, le covoiturage n’est pas synonyme de contraintes et de rigidité. Quelques règles de bon sens sont à respecter pour que tout se passe bien :

  • Commencez doucement ! Comme vous, la plupart des personnes inscrites sur les plateformes de covoiturage sont sérieuses et ponctuelles. Nous vous conseillons toutefois d’essayer la première fois, un jour où vous avez peu de contraintes, avant de vous engager à plus long terme. Si cela fonctionne bien, vous pourrez augmenter progressivement la fréquence.
  • Mettez-vous d’accord dès le départ sur l’essentiel ! Il est important que les points de rendez-vous, de départ et d’arrivée, l’heure, les montants de participation soient fixés dès le début et clairs pour tout le monde s’il n’est pas possible de les définir sur la plateforme utilisée ; mais il n’en est pas forcément de même pour la régularité du covoiturage s’il s’agit de trajets récurrents : chacun doit garder la liberté de partir seul quand il en a besoin. Les conducteurs ne peuvent évidemment pas s’engager pour la totalité du mois qui suit ! Les passagers doivent donc disposer d’un mode de transport alternatif (transport en commun, véhicule personnel) qu’ils pourront utiliser de temps à autre. Et pourquoi pas un autre covoitureur ? Plus grand est le groupe de covoiturage, plus élevée est votre chance de partager une voiture tous les jours si vous le souhaitez !
  • Respectez vos engagements. Quand vous vous désistez, prévenez vos covoitureurs au plus tôt. Il ne faut pas qu’une absence surprise vienne à perturber votre covoitureur. Sachez vous mettre à la place des autres ! Quand vous vous quittez à la fin d’une journée, rappelez à vos partenaires le lieu et l’heure du rendez-vous du lendemain s’il s’agit de trajets récurrents. Sachez que les plateformes de covoiturage permettent d’attribuer des notes aux usagers… Et qu’en cas de mauvaise notation, vous aurez bien du mal à retrouver des passagers ! Vous devrez bien entendu être à jour au niveau des papiers de votre véhicule.
  • Gardez de la flexibilité. Même les départs à heure fixe ne sont pas précis à la minute près. Il est préférable d’appeler son covoitureur pour lui signaler que l’on part. Cela lui évitera d’attendre si vous décalez le départ suite à un imprévu (… ou à un réveil difficile !).
  • Covoiturez sans modifier vos horaires. Il paraît logique que la plupart des gens ne veuillent pas modifier leur rythme de vie, lorsqu’ils ont beaucoup de contraintes. Cependant, quand la concentration de travailleurs ou autres personnes en déplacement, atteint plusieurs dizaines ou centaines sur un petit périmètre géographique, il n’est pas difficile d’imaginer qu’au moins une personne fasse le même trajet que vous à la même heure. C’est pour cette raison que la recherche par proximité apporte un progrès indéniable par rapport aux solutions intra entreprises : vous pouvez ainsi covoiturer avec une personne d’une entreprise voisine ou située sur le trajet… Si vous avez des horaires assez flexibles, ce n’est pas incompatible avec le covoiturage. Il est tout à fait possible de fonctionner avec plusieurs covoitureurs et plusieurs véhicules en fonction de la charge de travail du moment. Chacun peut alors se greffer temporairement sur une autre voiture qui n’est pas pleine.
  • Sachez avec qui vous voyagez, en toute sécurité. Au moment de l’inscription, chaque futur adhérent décline son identité et adresse tant personnelle que professionnelle, les possibilités de le contacter par internet, téléphone fixe et téléphone portable, les caractéristiques de son véhicule s’il en dispose, ainsi que certains éléments sur ses habitudes, tolérances et souhaits (ex :véhicule non-fumeur)… Un covoitureur, ce n’est pas rien. On va passer du temps avec lui, peut-être matin et soir ou la majorité des jours de la semaine s’il concerne des trajets récurrents !
  • Pour le covoiturage libre : si vous préférez ou si vous êtes dans l’obligation de conduire plutôt que d’être passager, sachez que le covoiturage n’est pas une règle selon laquelle il faudrait absolument alterner les véhicules (les personnes préférant être passagères sont même probablement nombreuses…). Quand les trajets ne sont pas équilibrés, il est très simple de définir ensemble le prix par trajet et de faire les comptes à la fin du mois.

Les frais d’amortissement et d’entretien des voitures ne sont en général pas pris en compte pour établir le tarif et la participation financière des covoitureurs. La plupart des conducteurs de bonne foi admettent qu’ils auraient pris de toute manière, leur véhicule pour réaliser leurs déplacements.

Covoiturage : les questions essentielles à se poser
Retour haut de page