LOA : dans quels cas acheter le véhicule en fin de contrat ?

La LOA fait partie des solutions modernes pour bénéficier, sous forme de location longue durée, d’un véhicule pour se déplacer. Ouverte aux particuliers comme aux professionnels, cette forme de location longue durée avec option d’achat, appelée également leasing ou crédit-bail, est de plus en plus souvent utilisée, car il peut être intéressant, au terme de la période locative, d’acheter l’automobile.

En effet, si la valeur résiduelle (cote) est supérieure au montant à verser pour acquérir le véhicule, en prenant en compte le kilométrage et l’état général de ce dernier, alors il est effectivement préférable d’acheter la voiture. Dans le cas contraire, il faut bien évidemment éviter de le faire.

Explications du fonctionnement de la LOA, et des modalités de calcul pour prendre la meilleure décision.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur l’achat d’une voiture

La LOA et son fonctionnement

La LOA (pour Location avec Option d’Achat et également appelée leasing ou crédit-bail) est un mode de financement sous forme de contrat de location longue durée de véhicule automobile, ayant la particularité de donner la possibilité d’acquérir le véhicule loué.

D’une durée s’étalant de 24 à 60 mois en moyenne, la LOA peut parfois concerner des véhicules d’occasion, mais le plus souvent, le contrat est établi sur la base d’un véhicule neuf arrivant sur le marché. Lors de la signature du contrat, le locataire choisit le véhicule et ses équipements, et peut le cas échéant, verser un premier loyer d’un montant supérieur aux suivants, afin de réduire les mensualités.

Est-il avantageux d'acheter une voiture en LOA ?

Le contrat stipule une durée, mais également un kilométrage annuel, que le locataire s’engage à ne pas dépasser, sous peine de pénalités en fin de contrat. De la même manière, l’état du véhicule lors de sa restitution, doit être parfait, au risque de se voir facturé l’intégralité des frais de remise en état… au tarif « constructeur » !

Des options sont généralement comprises dans l’engagement contractuel : assurances et entretien (hors pneumatiques la plupart du temps) sont des critères de choix pour ce type de location, plébiscité par les entreprises et par certains particuliers, qui y voient une forme de placement financier.

En effet, en choisissant des véhicules à faible décote (généralement issus des gammes allemandes Premium) avec une LOA pas cher, l’opération financière peut être intéressante, avec l’opportunité de racheter le véhicule en fin de location, à des valeurs souvent bien plus avantageuses que la cote, ou valeur résiduelle, de ce dernier, à ce moment-là.

Arrivé à la fin du contrat, deux solutions s’offrent à vous :

  • procéder au rachat du véhicule, s’il vous convient et que les conditions de rachat sont avantageuses
  • laisser le véhicule au mandataire en lui restituant en l’état

Dans les deux cas (même en cas de rachat), il faut noter que si les conditions prévues au contrat ne sont pas remplies, vous devrez vous affranchir de frais supplémentaires de remise en état, ou de pénalités si vous avez dépassé le kilométrage prévu !

Doit-on racheter sa voiture en fin de LOA ?

La réponse à cette question dépend de deux choses essentielles :

  • la valeur de rachat, définie contractuellement lors de la signature initiale de l’engagement
  • la cote du véhicule au terme du contrat, ou valeur résiduelle

Comment est calculée la valeur de rachat du véhicule ?

La valeur de rachat du véhicule est calculée en début de contrat et s’appuie sur divers critères pour être calculée :

  • la valeur neuve du véhicule
  • les options choisies en termes d’équipements (pouvant significativement augmenter la valeur initiale hors options)
  • les services inclus dans le contrat (assurances, niveau d’entretien)
  • la durée du contrat
  • le kilométrage prévu à ce dernier

Les deux derniers points augmentent, selon leur valeur, les loyers dont il faudra s’affranchir chaque mois dans le cadre de la location. Plus le contrat est court, et plus le nombre de kilomètres annuels est élevé, plus les mensualités sont importantes.

Comment est évaluée la cote d’une auto ?

La cote du véhicule, elle, n’est pas réellement prévisible en début de contrat, mais dépend tout de même en grande partie de critères concrets qu’il est possible d’évaluer lors de la signature de ce dernier :

  • la marque du véhicule (les marques allemandes et asiatiques Premium sont à privilégier)
  • le modèle de véhicule (plus il est prestigieux et demandé, plus sa cote restera élevée)
  • dans une moindre mesure, la fiabilité de ce dernier, et le type de motorisation (les hybrides et électriques ayant clairement la cote actuellement)

La règle pour savoir s’il faut racheter ou non son automobile en fin de LOA

Cette règle est somme toute assez simple : si la cote du véhicule au terme de votre période locative est supérieure à la valeur de rachat prévue au contrat, il est rentable de racheter votre automobile.

Si cela n’est pas le cas, la restitution sera conseillée, car vous risquez de racheter un véhicule plus cher qu’au travers d’une acquisition à modèle, état et kilométrage équivalent.

À savoir : le coût total d’une LOA est toujours plus élevé qu’une acquisition avec un crédit auto classique. Le leasing offre cependant une souplesse qui vous permet d’acquérir le véhicule au terme du contrat, ce qui peut être intéressant d’un point de vue financier (vous capitalisez votre investissement)

BONUS : Est-il possible d’anticiper le rachat ?

Dans la majorité des contrats de location avec option d’achat, une clause permet (au terme cependant d’une durée minimale de versements de mensualités, le plus souvent de 12 à 18 mois selon la durée totale du contrat) d’anticiper l’achat du véhicule.

Il faut toutefois savoir que ce n’est souvent pas très intéressant financièrement, des pénalités augmentant mécaniquement le prix à payer pour l’anticipation du rachat.

Retour haut de page