Ma voiture fume blanc : qu’est-ce que je dois faire ?

À chaud ou démarrage, votre voiture fume blanc. Cela pourrait bien susciter quelques interrogations. Mais sachez qu’une fumée blanche qui s’évapore est due à la condensation au démarrage lorsqu’il fait frais. Ce qui est tout à fait normal si cette fumée disparait une fois que le moteur se retrouve dans les conditions optimales.

Voiture qui fume blanc

Toutefois, si la fumée blanche persiste, vous devez vous poser des questions. Qu’est-ce qui est à l’origine de cette fumée blanche ? Et que faire dans ce cas ? Lorsque vous observez de la fumée blanche et que celle-ci persiste, il est primordial de déterminer la source. Voici quelques facteurs qui sont à l’origine de cette fumée.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur l’entretien et le dépannage d’une voiture

La ligne d’échappement lorsque vous démarrez

Lorsque vous mettez le contact pour démarrer et par la suite, du véhicule, il s’échappe une fumée blanche, celle-ci doit s’arrêter une fois le moteur chaud. C’est une vapeur qui provient de la ligne d’échappement lorsqu’on démarre.

Et cette vapeur provient de l’eau de condensation qui s’est engendrée sur les parois en métal et évaporer lorsque la ligne d’échappement s’échauffe.

Le pot catalytique lorsqu’il s’agit d’un moteur diesel

Lorsque nous prenons le cas d’un moteur diesel, la fumée blanche peut provenir du traitement d’éruptions néfastes par le pot catalytique. Ici, les hydrocarbures polluants sont échangés en monoxyde de carbone et en eau. Vous pourrez d’ailleurs remarquer l’écoulement du pot d’échappement. Ce sont des réactions tout à fait normales, donc vous n’avez pas à vous inquiéter.

Mais dans le cas au démarrage, vous observez une accumulation du liquide de refroidissement dans le cylindre, le moteur étant au repos et qu’au démarrage il s’échappe une fumée dense pendant que le moteur s’échauffe, il faut susciter des interrogations. Il est impératif dans ce cas de vous rendre chez votre garagiste. En effet, cette situation peut entrainer une altération de la bielle liée au piston causant un flambage.

Pour votre propre gouverne, la bielle permet de modifier la mobilité rectiligne des pistons en mobilité rotative de vilebrequin. De même, une diminution rapide du liquide de refroidissement permettra d’affirmer le diagnostic. Il en est de même pour la température et la pression élevées du système de refroidissement.

Les bougies d’échappement

Pour ceux qui ne le savent pas, les bougies d’échappement peuvent être également à l’origine de la fumée blanche. Le rôle de la bougie est de chauffer la chambre de combustion lorsque le moteur est démarré. À l’inverse du moteur à essence, le diesel ne détone pas lorsque vous allumez la bougie. Le gazole cherche plutôt à être chauffé ou soumis à une pression.

Pour cette raison, il est primordial de changer les bougies d’allumage chaque année et de veiller à la fréquence de contrôle du parallélisme. S’il y a un mauvais équilibre alors il y aura de la fumée blanche.

L’injecteur imparfait

Pour ce qui est d’un moteur à injection, la fumée blanche peut être due à la défection de l’injecteur quand le conducteur accélère. C’est dans ce cas le combustible non enflammé engendrera l’émission de fumée. Dans cette condition, il ne fait aucun doute que la culasse ou un joint de culasse est dans un mauvais état. De même le voyant de température moteur signalera afin de vous montrer que la température et la pression augmentent. Ce qui entraine une perte de vitesse ou de puissance de la voiture.

Que faut-il faire lorsque l’un de ses cas se pose ?

Lorsque vous vous retrouvez dans ces conditions, il est impératif de prendre contact avec un professionnel. Celui-ci sera en mesure de poser un meilleur diagnostic. De même, il pourra se charger de changer le joint de culasse ou de la bielle flambée. Pour rappel, le joint de culasse assure une meilleure étanchéité des circuits du moteur.

Pour ce qui est de votre charge, il vous faut régulièrement vérifier le niveau du liquide de refroidissement et en cas d’une diminution inappropriée, faites recours à un garagiste professionnel. Pour finir, afin d’éviter la fumée blanche, vous devez effectuer un examen régulier de votre véhicule. Et pour un véhicule âgé, il faut effectuer un contrôle constant du joint de culasse et de la culasse, des injecteurs, des bougies d’échappement, d’autres pièces du moteur.

Retour haut de page