Révision et entretien d’un véhicule automobile : les règles de l’art

L’entretien d’un véhicule automobile demande un minimum de rigueur, et est souvent lié au modèle de voiture, et à sa motorisation. Négliger l’entretien de son auto peut engendrer, à court ou moyen terme, une succession de problèmes mécaniques pouvant mener jusqu’à l’immobilisation du véhicule.

Quelles sont les règles pour bien entretenir son véhicule ? Quelles sont les révisions à réaliser, si possible par un professionnel de la mécanique et de l’automobile ? La réponse dans cet article.

À CONSULTER ÉGALEMENT : Pour en savoir plus sur l’entretien et le dépannage d’une voiture

L’entretien journalier : trop souvent négligé

L’entretien de son véhicule ne consiste pas seulement en la revision voiture que l’on fait souvent annuellement en concession ou chez des acteurs spécialisés (à l’image du réseau Speedy, l’un des grands acteurs d’entretien et réparation rapide d’automobile européen avec plus de 500 centres en France métropolitaine.

L'entretien personnel, trop souvent négligé

En effet, de nombreux organes mécaniques sont soumis à l’usure provoquée par un usage régulier que l’on a généralement de son automobile : pneus, plaquettes de freins, essuies-glaces, mais aussi pièces moteur sont autant d’éléments qui peuvent être prématurément détériorés si l’on ne respecte pas les règles usuelles d’utilisation de son véhicule.

ll convient donc de respecter les règles d’usage lorsqu’on est utilisateur d’un véhicule automobile, afin de garantir sa longévité :

  • des nettoyages réguliers (intérieurs et extérieurs) pour limiter la corrosion et la détérioration esthétique de son véhicule (chaque semaine, selon les conditions météorologiques et selon son environnement)
  • la surveillance de la pression de ses pneumatiques pour éviter l’usure prématurée des gommes (tous les 1000 km)
  • la surveillance des niveaux (huile moteur, liquide de refroidissement, liquide de freins, lave-glace… Une fois par mois)
  • la surveillance de l’usure du système de freinage : le moindre bruit suspect doit vous alerter, entre les visites de contrôle
  • la surveillance des amortisseurs (tous les 20 000 km ou une fois par an)
  • la surveillance des optiques et avertisseurs
  • la climatisation (la faire fonctionner au moins 10 mn chaque semaine afin de garantir son bon fonctionnement)
  • le respect des temps de chauffe moteur
  • une utilisation du véhicule adaptée aux différentes situations
  • le respect des révisions préconisées par le constructeur pour votre modèle et votre motorisation

Certaines opérations doivent faire l’objet d’une attention toute particulière selon la saison. La révision de la climatisation doit ainsi être idéalement faite avant l’été, chaque année.

Dans les départements concernés, il faut également penser à adapter les pneumatiques aux conditions climatiques (ou à défaut opter pour des pneus 4 saisons toute l’année). L’hiver, l’utilisation de liquides adaptés aux basses températures est de rigueur, tandis qu’à l’automne, la vérification des essuie-glaces devra être faite.

Les révisions “constructeur” : à respecter impérativement

Chaque modèle de véhicule est soumis, en adéquation avec sa motorisation, à un calendrier précis d’entretien et de révisions, qu’il convient impérativement de respecter si l’on veut préserver le bon fonctionnement de son automobile.

Révision et entretien d’un véhicule automobile

Si les fréquences d’entretien varient d’un constructeur et d’une motorisation à une autre, il est souvent conseillé de respecter des règles simples pour garantir la pérennité de son auto.

Tous les 10 000 km (ou tous les ans)

Sauf indications contraires par le constructeur, les vidanges moteur doivent être réalisées tous les 10 000 km ou à défaut une fois par an. Le filtre à huile fait partie des éléments à remplacer systématiquement, eu égard à l’importance du circuit de lubrification moteur, qui ne doit jamais être mis en défaut !

Si vous habitez en milieu urbain, le filtre à pollens devra être également changé (plutôt tous les 20 000 kilomètres si vous êtes en campagne, moins exposée à la pollution ambiante)

On profitera de la révision pour vérifier d’autres éléments : freins, amortisseurs, batterie.

Tous les 30 000 km (ou tous les 2 ans)

Outre le contrôle technique, qui est obligatoire pour tous les véhicules âgés de 4 ans ou plus, un certain nombre d’entretiens et contrôles supplémentaires sont à réaliser.

À propos du contrôle technique : il est obligatoire pour tout véhicule âgé de 4 ans ou plus, et renouvelable tous les deux ans (5 ans pour les véhicules de collection) – Source : Article R323-22 du Code de la Route

Le circuit de refroidissement doit être purgé et vérifié, ainsi que le circuit de liquide de freins. Des vérifications doivent être faites, notamment :

  • le filtre à air
  • le fitre à gasoil (pour les véhicules diesel)
  • le niveau d’huile de la boîte de vitesse
  • les éléments mécaniques comme les soufflets de cardans et de transmission, et les durites
  • la courroie de distribution et ses accessoires
  • l’échappement

Tous les 60 000 km (ou tous les 3 ans)

Sur les moteurs essence, il est conseillé de changer les bougies d’allumage, tandis que les moteurs diesel devront faire l’objet d’un remplacement du filtre à gazole.

Le filtre à air doit être également changé, et l’on vérifiera le liquide de direction assistée ainsi que l’huile de boîte de vitesse (sauf sur certains modèles “long life” qui ne doivent jamais être vidangés)

Sur certains modèles, la courroie de distribution et la courroie accessoire peuvent être envisagées (à vérifier dans votre carnet d’entretien).

Tous les 100 000 km

Le kit de courroie de distribution doit être changé (à l’exception des modèles utilisant des chaînes de distribution, beaucoup plus solides) sous peine de prendre le risque d’une casse moteur.

On contrôlera plus particulièrement les amortisseurs, souvent en fin de vie, ainsi que les airbags.

Les professionnels pourront dresser un diagnostic précis à l'aide d'outils comme les valises de diagnostic
Retour haut de page